• mer. Mai 25th, 2022

Valérie Pécresse huée lors d'un débat organisé par “Valeurs actuelles”

ByAfricasPort

Mar 22, 2022

PRÉSIDENTIELLE 2022 – Huées et ambiance de stade: Valérie Pécresse a défendu son programme ce mardi 22 mars lors d’un débat organisé par Valeurs actuelles, face à un auditoire largement acquis à son rival Éric Zemmour et qui l’a plusieurs fois sifflée.

Emmanuel Macron va dans des salles avec des gens triés, là on peut remarquer que je n’ai pas trié la salle”, a lancé la candidate LR à la présidentielle, arrivée sur la scène du Palais des sports sous des sifflets et huées d’un côté, et des cris “Valérie Valérie” de l’autre. (voir les vidéos ci-dessous)

Le journaliste animant le débat avait prévenu: ”ça va être un peu rock’n roll”.

“Si on est là ce soir, c’est parce qu’on veut remplacer Emmanuel Macron et qu’on ne croit pas aux sondages, et qu’on ne veut pas se faire voler cette élection, ça au moins c’est un point d’accord entre nous”, a-t-elle lancé aux quelque 4000 spectateurs.

Assurant que “le 10 et le 24 avril c’est le destin de la France qui se joue” elle s’est interrogée: “est-ce que demain on sera encore une grande nation, unie autour d’un certain nombre de valeurs?”

Plusieurs salves de sifflets au cours du débat

“Il faut aller réveiller les Français, vous avez aussi l’audace de poser ces questions fondamentales”, a-t-elle affirmé.

Des sifflets ont fusé lorsqu’elle a défendu son “programme totalement de rupture avec Emmanuel Macron”, alors que Reconquête! l’accuse régulièrement de proximité idéologique avec le chef de l’État. 

“On veut pas déconstruire l’Histoire de France, on n’a pas la même vision des Français” et “jamais nous ne dirions qu’on veut emmerder une catégorie de Français”, a-t-elle lancé.

Autres remous lorsqu’elle a assuré que “la droite et l’extrême droite c’est pas exactement la même chose, on a des solutions efficaces et pas brutales”, ou qu’elle a évoqué son projet de ”quotas migratoires”.

“Je suis la femme à abattre depuis janvier, contre laquelle se concentrent toutes les attaques, c’est ça la réalité de mon rapport avec Emmanuel Macron”, a-t-elle affirmé. Quant à Éric Zemmour “je ne crois pas qu’il soit en mesure de gagner”, a-t-elle assuré, suscitant une nouvelle salve de protestations.

Le polémiste a été accueilli dans la foulée comme une rock star sur Paint It Black des Rolling Stones. Il a brièvement défendu son “ministère de la remigration”, inspiré des identitaires et qui a suscité des critiques jusque dans son camp, avant de se livrer à une séquence plus intimiste.

À voir également sur Le HuffPostSarkozy refuse toujours de soutenir publiquement Pécresse

Source Valérie Pécresse huée lors d'un débat organisé par "Valeurs actuelles"