• mar. Mai 24th, 2022

Tony Vairelles et ses frères risquent dix ans de prison

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

JUSTICE – Plus de dix ans après les faits, l’ex-footballeur du RC Lens Tony Vairelles se retrouve devant la justice ce lundi 21 mars. Il est jugé, avec ses deux frères, pour “violences aggravées” après une bagarre qui a dégénéré devant une boîte de nuit d’Essey-lès-Nancy, dans la nuit du 22 au 23 octobre 2011.

Le Parisien et RMC rappellent les faits. Cette nuit-là, après un dîner d’anniversaire en famille, deux des frères Vairelles, Giovan et Jimmy, se rendent à la discothèque les “4 As”. Alcool et danse sur la piste sont de la partie, jusqu’à ce qu’un videur demande à Jimmy, alors âgé de 30 ans, de reposer le verre qu’il a amené sur le dance floor. Bien qu’agacé, il obtempère.

Puis tout bascule. D’après des témoins, un vigile commence à frapper Jimmy. Giovan, 19 ans, vient à la rescousse de son grand frère, mais est lui aussi pris à partie par la sécurité. Les deux sont finalement virés de l’établissement.

La suite est plus floue, et explique en partie pourquoi le procès se tient seulement onze ans après les faits. Giovan et Jimmy appellent leurs deux frères Vairelles, Tony le footballeur et Fabrice, qui les rejoignent à la boîte de nuit. Une bagarre éclate de nouveau avec coups de poings, gaz lacrymogène, matraque et pire, une arme à feu.

Coups de feu

Résultat, trois videurs -qui sont frères précise RMC– sont touchés, l’un dans le dos, l’autre à la main, un troisième à la cuisse. L’avocat des videurs Me Matthieu Schwarz affirme dans L’Équipe: “C’est simple, il y a eu une expédition punitive.” De leur côté, les frères Vairelles nient catégoriquement avoir tiré les coups de feu.

Aujourd’hui encore, impossible d’identifier qui a tiré et avec quelle arme. Les caméras de surveillance ne sont d’aucune aide puisqu’une cassette du concert des Enfoirés a été découverte dans le magnétoscope. Tony, interrogé par le Parisien en janvier 2018, déclarait: “J’ai fait l’erreur de foncer sur ce parking pour secourir mon petit frère qui avait été agressé, en pensant que la police serait déjà sur place. Pour le reste, je sais ce que j’ai fait- et surtout ce que je n’ai pas fait.”

“L’enquête n’apporte aucune preuve matérielle de ce qu’elle reproche à mes clients. On nous oppose qu’ils ont menti et se sont contredits, alors qu’il s’agit de points mineurs, quand les videurs, eux, sont incapables de situer la scène au même endroit. Ils ont même évoqué un tireur gaucher, alors que les Vairelles sont droitiers!”, défend l’avocate de la famille Me Virginie Barbosa au Parisien.

Au départ poursuivis pour “tentative d’assassinat”, les frères seront finalement jugés pour “violences volontaires aggravées”. Tony, aujourd’hui âgé de 48 ans, a déjà passé cinq mois en détention provisoire pour cette affaire. Il encourt jusqu’à dix ans de prison, tout comme Giovan et Jimmy. Fabrice, en récidive, risque le double. Le procès au tribunal correctionnel de Nancy doit durer jusqu’au vendredi 25 mars.

À voir également sur Le HuffPost: Arsenal va jouer en blanc contre Nottingham Forrest, et c’est plus que symbolique

Source Tony Vairelles et ses frères risquent dix ans de prison