• lun. Jan 17th, 2022

Le Ballon d’or pour Benzema, Messi, Ronaldo, Lewandowski ou Jorginho ? Leurs atouts et leurs faiblesses – africasport.info

ByDemba Mbengue

Nov 29, 2021

Le Ballon d’Or 2021 sera décerné lundi 29 novembre. Il récompense le meilleur footballeur de l’année.

Chez les hommes, cinq joueurs se détachent cette année comme favoris du prestigieux trophée, selon la directrice des Sports de Radio France, Nathalie Iannetta : les « habituels » Leo Messi et Cristiano Ronaldo, mais aussi Robert Lewandowski, Jorginho… sans oublier Karim Benzema. Tour d’horizon des atouts et des faiblesses de chacun.

Le principal atout de Karim Benzema, c’est son style, sa saison et sa longévité. Son style parce que c’est un « neuf et demi », c’est à dire qu’il est à la fois le buteur et le passeur. Il sait se mettre au service des autres. Il l’a fait pendant des années quand il était aux côtés de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. Mais il est aussi insatiable devant le but. Il a porté quasiment seul, à bout de bras, le Real l’année dernière, il est devenu le réel leader technique de l’équipe madrilène. Le style Benzema ? Il suffit de fermer les yeux : imaginez le ballon qui traîne un peu, le grand corps de Benzema qui le ramène dans un mouvement qui n’appartient qu’à lui, il arme et il marque. Et ça, c’est unique. C’est la marque « KB 9 ».

Benzema, c’est aussi durer au plus haut niveau dans un club à l’exigence infinie, traverser une période de crise au ban de son propre pays et de sa sélection pour finir par revenir avec l’humilité qui est sûrement la marque des plus grands. Il lui manque un titre suprême, qu’il veut aller chercher avec l’équipe de France. Ce sera peut-être en novembre 2022, au Qatar.

Les « moins » de Karim Benzema : un palmarès quasi nul cette saison. Pas de titre avec le Real Madrid, une sortie par la porte suisse en 8e de finale à l’Euro avec l’équipe de France. Il n’est pas sûr que la victoire en Ligue des nations avec les Bleus à l’automne dernier suffise à remplir cette fameuse ligne de palmarès un peu vide. Et on ne peut pas ne pas parler de la condamnation judiciaire de Karim Benzema. Il a été condamné après la clôture des votes au Ballon d’Or, mais la main de certains journalistes occidentaux a pu trembler au moment de voter Karim Benzema.