• mer. Mai 25th, 2022

Les sondages de la présidentielle 2022 à 20 jours du premier comparé à 2017

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

POLITIQUE – 20 jours. Voilà ce qui sépare les candidats à l’élection présidentielle de 2022 du premier tour, qui se tiendra dimanche 10 avril. 20 petits jours de campagne, alors que la compétition semble encore dominée par le duel formé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen, dans un contexte difficile, marqué par la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, et les incertitudes économiques que les deux événements font peser sur l’économie du pays. 

Un scénario que Jean-Luc Mélenchon compte déjouer, en se positionnant comme le troisième homme de l’épreuve. Le député des Bouches-du-Rhône affirme sentir le deuxième tour ″à portée de main” et mise sur le précédent de 2017 pour ratisser plus large et se qualifier grâce au vote utile “efficace” qu’il entend incarner.

Comme le montre notre compilateur de sondages ci-dessous, le chef de file insoumis est en constante progression depuis plusieurs jours. 

Jean-Luc Mélenchon affiche désormais 13% d’intentions de vote au compteur, et devance désormais deux autres challengers pour la qualification au second tour: Valérie Pécresse et Éric Zemmour. Mais est-ce suffisant pour se hisser sur la marche tant convoitée? “Faut que je trouve cinq points en trois semaines”, a déclaré l’intéressé lors d’un échange avec les lecteurs du Parisien

Mélenchon à 16% en 2017

Au-delà des comptes et des pronostics, un coup d’œil dans le rétroviseur offre une autre grille de lecture. À 20 jours de l’élection présidentielle précédente (qui se tenait deux semaines plus tard que cette année), le candidat de la France insoumise était bien plus haut dans les sondages, à 16% d’intentions de vote selon un sondage Ifop réalisé entre le 3 et le 6 avril 2017. Un score très important réalisé alors que Benoît Hamon était annoncé à 9,5% mais qui, en réalité, était synonyme de 4e place. 

Selon cette même étude, c’est Marine Le Pen qui faisait course en tête, avec 24,5% des intentions de vote (elle avait perdu plus de trois points jusqu’au scrutin), suivie par Emmanuel Macron (qui bénéficiait du soutien de François Bayrou depuis plus d’un mois), annoncé à 24%. Le troisième homme de la course était alors François Fillon qui, empêtré dans le Penelope Gate, rassemblait seulement 18,5% des intentions de vote. Des tendances qui ont partiellement été confirmées dans les urnes, puisque c’est Emmanuel Macron qui est arrivé en tête avec 24%, suivi de Marine Le Pen à 21,3%, puis François Fillon (20%) et Jean-Luc Mélenchon (19,6%). 

Pour rappel, l’exercice précédent s’était déroulé dans des conditions inédites, puisque le président sortant, François Hollande, avait renoncé à se représenter. Ce qui n’est pas le cas cette année pour le chef de l’État, qui a vu ses intentions de vote bondir après le déclenchement de la guerre en Ukraine. Ce qui rend plus difficile l’accès au second tour, puisqu’il n’y a -même si rien est joué- plus qu’une place à se disputer.

Le second tour à 18% en 2022?

Et s’il était imaginable il y a quelques semaines que le prix du ticket d’entrée au second tour baisse par la division de l’extrême droite provoquée par la candidature d’Éric Zemmour, il apparaît que l’aventure du polémiste n’a pas fait dévisser le score de Marine Le Pen qui bénéficie, comme Jean-Luc Mélenchon mais à un échelon supérieur, elle aussi d’une dynamique positive.

Le chef de file de la France insoumise à moins de trois semaines pour rattraper son retard de cinq points pour atteindre le “trou de souris” par lequel il entend se qualifier au second tour; en 2017 il en avait glané 3,6 ce qui le placerait (on parle ici d’un simple calcul mathématique) à 16,6% au soir du 10 avril. À l’inverse, Marine Le Pen a tout intérêt à conserver son avance sans prendre de risques puisque les intentions de vote dont bénéficie Éric Zemmour semblent s’éroder de jour en jour. Dans le dernier sondage réalisé par Opinion Way, le polémiste d’extrême droite chute à 9%.      

À voir également sur Le HuffPost: Dans la Marche pour la 6e République de Jean-Luc Mélenchon

Source Les sondages de la présidentielle 2022 à 20 jours du premier comparé à 2017