• mar. Mai 24th, 2022

Les cas contacts au Covid-19 n'ont plus besoin de s'isoler à partir de ce lundi

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

COVID-19 – Nouvel assouplissement dans les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19. À partir de ce lundi 21 mars, les cas contacts ne sont plus obligés de s’isoler, selon les nouvelles règles édictées par le ministère de la Santé sur avis du Haut Conseil de la santé publique. 

“À compter du 21 mars 2022 (…), les personnes contacts à risque, quel que soit leur statut vaccinal, ne seront plus tenues d’observer une période d’isolement”, indique un document le ministère publié le 15 mars. Toutefois, précise-t-il, il faut:

  • “Appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes ;

  • Limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;

  • Éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave ;

  • Télétravailler dans la mesure du possible.”

Un test deux jours après avoir reçu la notification de cas contact est toujours requis. En cas de d’autotest ou d’antigénique positif, un test PCR doit être réalisé. En attend la réponse de ce deuxième test, vous êtes considérés comme positifs et devez débuter votre période d’isolement. 

Le Covid toujours bien présent en France

Ce changement intervient alors que le nombre de cas de Covid est de nouveau en hausse en France. La moyenne quotidienne s’établissait dimanche à 89.002 contre 65.251 une semaine plus tôt. Cette remontée s’illustre aussi en milieu scolaire: 3.184 classes étaient fermées vendredi, contre 2.693 classes une semaine avant.

Plus inquiétant, le nombre de nouvelles admissions à l’hôpital s’est stabilisé. “Depuis deux jours, le nombre d’hospitalisations ne baisse plus”, a noté ce lundi 21 mars le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans Le Parisien.

Face au risque qui n’est toujours pas écarté, le gouvernement invite aujourd’hui les plus de 80 ans à effectuer une deuxième dose de rappel. À ce jour, 75% des 80 ans et plus ont reçu un premier rappel vaccinal. Vendredi, la Haute autorité de santé (HAS) est allée plus loin que le gouvernement, estimant que la quatrième dose de vaccin devait être proposée aux personnes de plus de 65 ans les “plus à risque”. 

À voir également sur Le HuffPost: Macron “assume totalement” ses propos sur les non-vaccinés

Source Les cas contacts au Covid-19 n'ont plus besoin de s'isoler à partir de ce lundi