• jeu. Mai 26th, 2022

Leroy Merlin bombardé à Kiev, ce député d'Ukraine interpelle la direction

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

UKRAINE – Un de leurs magasins en ruine les fera-il changer d’avis? Dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 mars à Kiev, capitale de l’Ukraine, un centre commercial a été touché par une frappe d’une très forte puissance qui a fait au moins 8 morts, quelques heures avant l’annonce d’un couvre-feu dans la capitale.

En plus de carboniser un immeuble de dix étages et de laisser sur le parking un cratère béant de plusieurs mètres de large, l’explosion a détruit un magasin Leroy Merlin, alors même que l’entreprise française est critiquée pour son refus de cesser ses activités économiques en Russie, au même titre que d’autres enseignes du groupe Mulliez (Auchan, Décathlon).

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, le député ukrainien Oleksiy Goncharenko, élu dans la circonscription d’Odessa et membre de la délégation ukrainienne à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, a saisi l’occasion pour lancer un message à l’enseigne. Dans une vidéo publiée sur Twitter, l’homme politique, marchant au milieu des décombres, adresse un “bonjour tout spécial” au géant du bricolage.

“Voici ce que fait le pays où vous voulez travailler. Les impôts que vous payez là-bas (en Russie) financent des missiles qui produisent ce résultat”, explique Oleksiy Goncharenko, en montrant les dégâts derrière lui, espérant que ces images conduisent l’entreprise à rejoindre les autres multinationales qui boycottent actuellement la Russie.

Aucun commentaire officiel

Les distributeurs français Auchan, Decathlon et Leroy Merlin, appartenant à la galaxie de la famille Mulliez, tirent une part non négligeable de leurs revenus de Russie, où ils sont bien implantés. Pour le spécialiste du bricolage Leroy Merlin, la Russie, avec 36.000 salariés et 107 magasins, est le deuxième marché derrière la France et représente plus de 18% de son activité.

Quant à Auchan, elle compte 30.000 collaborateurs et 231 magasins dans le pays, où l’enseigne a réalisé 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021 – soit environ 10% de ses revenus. L’enseigne sportive Decathlon y exploite 60 magasins.

Pour le moment, le groupe Mulliez fait profil bas sur le sujet et ne s’exprime pas officiellement. En interne, il aurait expliqué “avoir fait le choix de ne pas quitter la Russie afin de continuer à verser les salaires et fournir de l’alimentation” à la population, a rapporté le délégué syndical CFDT Gilles Martin, lundi 14 mars.

À voir également sur Le HuffPost : À Metz, l’accueil chaleureux de 232 réfugiés fuyant la guerre en Ukraine

Source Leroy Merlin bombardé à Kiev, ce député d'Ukraine interpelle la direction