• mer. Mai 25th, 2022

Législatives 2022: au moins une trentaine de députés LREM ne se représenteront pas

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

POLITIQUE – Le deuxième grand scrutin de 2022 se prépare en coulisses. Selon leur patron Christophe Castaner, 80% des députés LREM vont se représenter aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains.

“J’ai une trentaine de parlementaires dans notre groupe qui m’ont dit ne pas souhaiter se représenter, peut-être que quelques-uns compléteront ceux-là”, détaille Christophe Castaner, chef de file du groupe LREM à l’Assemblée nationale, sur BFMTV.

Le groupe LREM compte 267 députés dans l’hémicycle (263 membres et 4 apparentés). Si, comme l’explique Christophe Castaner, 80% des sortants “ont envie de continuer le combat”, jusqu’à une cinquantaine de députés pourraient donc ne pas rempiler.

Contacté par Le HuffPost pour préciser ces chiffres, l’entourage du ministre explique conserver “une marge” pour les députés qui n’auraient pas encore pris leur décision.

“Raisons personnelles”

Si les yeux restent rivés sur l’élection présidentielle, à moins de 3 semaines du premier tour, certains députés ont déjà rendu publique leur décision. C’est le cas de Hugues Renson. Le 16 février, dans un communiqué sur Twitter, le vice-président de l’Assemblée a expliqué sa décision par le besoin d’un “renouvellement régulier qui évite la reconstitution d’une classe politique éloignée des réalités.” “Le mandat électif est une mission et non une profession, mission que j’ai veillé à accomplir le mieux possible jusqu’au bout”, écrit l’élu LREM de Paris dans un communiqué.

Mais il prend aussi ses distances avec la mandature: “Cette décision est à la fois le fruit d’un doute sur la recomposition politique et le projet progressiste tels que je les avais envisagés, d’une inquiétude sur l’évolution de notre démocratie parlementaire, et une alerte, aussi, sur les dérives de notre système politico-médiatique”, précise-t-il.

Annie Chapelier, élue “Agir ensemble” au sein de la majorité, tire un constat encore plus amer. En annonçant sa décision de ne pas se représenter à France Inter début mars, la députée du Gard explique ne pas avoir eu l’impression de se sentir utile et étrille “un Parlement en toc”, à l’origine de lois à l’efficacité douteuse: “On avance sur certains points, on fait des petits pas. Mais au prix de combien d’efforts? (…) C’est totalement dysfonctionnel. La moindre entreprise qui fonctionnerait avec la même rentabilité mettrait la clé sous la porte au bout d’un an!”, selon l’élue, anciennement LREM.

“Au Parlement, quand tu es député, tu n’as pas les manettes”, abonde Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid et député de la majorité en Seine-et-Marne, lui aussi prêt à ne pas rempiler.

Ministres cherchent circo’

À côté de ceux qui jettent l’éponge, d’autres se sont d’ores et déjà lancés dans la bataille pour les circonscriptions, y compris chez les ministres en poste. Ainsi, Jean-Michel Blanquer lorgne sur les Yvelines dans la circonscription de Poissy, à supposer que la sortante LREM ne se représente pas. Marlène Schiappa est citée dans la Sarthe, laissant la terre promise du centre-est parisien à son collègue Clément Beaune, ministre des Affaires européennes.

La ministre du Logement, Emmnauelle Wargon, cherche quant à elle toujours un point de chute dans son département du Val-de-Marne, l’hypothèse d’une reprise du fief de Vincent Gouffier-Cha (Vincennes et Saint-Mandé) semblant compromise. Sa collègue à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher cherche à s’implanter à Lens (Pas-de-Calais) alors qu’Élisabeth Borne est en passe d’accepter la proposition du député Alain Tourret de reprendre sa circonscription de Vire (Calvados). La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, doit pour sa part être candidate à Annecy. Enfin, la ministre des Sports Roxana Maracineanu visait la circonscription de Clamart (Hauts-de-Seine) détenue par Jean-Louis Bourlanges. Las: cette figure du MoDem devrait finalement se représenter.

À voir également sur Le HuffPost: Cette députée a expliqué par son cas personnel l’importance de la loi sur le changement de nom

Source Législatives 2022: au moins une trentaine de députés LREM ne se représenteront pas