• jeu. Juil 7th, 2022
Top Tags

Le rayon vert de la cathédrale de Strasbourg a disparu

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

STRASBOURG – Émoi dans la cité strasbourgeoise. Le célèbre “rayon vert” de la cathédrale de Strasbourg, qui illuminait les jours d’équinoxe un Christ en pierre, pourrait ne plus jamais apparaître, la partie du vitrail qui le produisait ayant été “définitivement obstruée” lors d’une restauration, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

L’information était passée inaperçue, pourtant elle figure sur le site internet de la cathédrale à la rubrique “Le saviez-vous?”, au paragraphe consacré au rayon vert : “Avertissement : ce qui suit, a pris fin le mercredi 16 mars 2022. Le ‘verre brut’, laissant entrevoir jusqu’à cette date un ‘rayon de couleur verte’, a définitivement été obstrué”.

Sollicitée par l’AFP, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) du Grand Est a indiqué que le verre en question avait effectivement été remplacé lors d’une “restauration”, confirmant une information du quotidien régional Les Dernières nouvelles d’Alsace (DNA).

Une attraction prisée des touristes et habitants 

Ce “rayon vert”, qui attirait des centaines de touristes et de curieux, apparaissait lors des équinoxes de printemps (le 20 ou 21 mars à 11h38) et d’automne (le 22 ou 23 septembre à 12h24) et “illuminait le Christ crucifié de la chaire” de la cathédrale, rappelle le site de l’édifice religieux.

Le vitrail en question y avait été installé en 1876. Le soleil y traversait le pied gauche de Juda, ancêtre du Christ et fils de Jacob, pour produire le fameux rayon. Mais “la projection du soleil en un rayon de couleur verte était apparue très vraisemblablement à la suite d’une restauration datant de 1972 au cours de laquelle le pied de Juda aurait été remplacé par un verre brut et, de ce fait, très transparent”, explique encore le site internet.

C’est en effet cette année-là que le phénomène a été découvert par Maurice Rosart, un ingénieur-géomètre. Ce dernier a aussitôt crié au “scandale” lorsqu’il a appris que le rayon n’était pas au rendez-vous ce week-end : il “a été purement et simplement supprimé”, s’est-il offusqué dans un courriel transmis à l’AFP.

“Cet acte est un mauvais coup porté aux Strasbourgeois, à la Culture, à la Laïcité, aux Lumières”, a-t-il encore déploré, rappelant qu’un cache avait déjà été brièvement apposé au printemps 1990 sur le vitrail, empêchant le rayon de se former.

Ce phénomène a longtemps alimenté les polémiques, entre partisans d’explications ésotériques et autorités ecclésiastiques qui n’ont longtemps vu derrière lui qu’un simple “hasard”.

À voir également sur Le HuffPost: Le marché de Noël de Strasbourg, le plus grand de France, a ouvert