• mer. Mai 25th, 2022

Federico Martin Aramburu tué à Paris, ce que l'on sait sur son meurtre

ByAfricasPort

Mar 20, 2022

PARIS – Federico Martin Aramburu, ex-international de rugby argentin, a été tué par balles à l’âge de 42 ans à Paris dans la nuit de vendredi à samedi 19 mars après une altercation dans un bar et une enquête pour “assassinat” a été ouverte. Le HuffPost fait ici le point sur ce que l’on sait des premiers éléments de l’enquête. 

Les motifs de l’altercation encore flous

Les faits se sont déroulés vers 6h boulevard Saint-Germain dans le VIe arrondissement de Paris, après un “différend” entre deux groupes de personnes au bar Le Mabillon, ont expliqué à l’AFP des sources policières. Mais le point de départ de l’altercation reste encore flou.

Selon des informations rapportées par BFMTV, Federico Martin Arambur et son ami et ancien rugbyman, Shawn Hegarty, étaient en terrasse d’un bar pour finir leur soirée. L’Argentin aurait, pour une raison encore inconnue, tiré sur la capuche d’un individu de l’autre groupe et cette personne se serait retrouvée à terre. D’autres personnes évoquent encore un différent à propos d’une bouteille.

Les groupes ont ensuite été séparés par des videurs, mais selon BFMTV, plusieurs témoins ont rapporté aux policiers qu’un homme aurait montré une arme à feu. Un autre témoin évoque un brassard de police exhibé par un suspect. La situation a fini par se stabiliser et les anciens rugbymen sont partis pour rejoindre leur hôtel. Ils avaient prévu d’assister au dernier match du Tournoi des VI Nations entre la France et l’Angleterre

Deux hommes ouvrent le feu sur l’ancien rugbyman

Mais alors qu’ils remontaient le boulevard Saint-Germain en direction du Boulevard Saint-Michel, ils ont été stoppés au niveau du numéro 144, à 6h15, par une Jeep.

Selon BFMTV, cette dernière s’est arrêtée au niveau des deux hommes et Federico Martin Aramburu a dû se défendre. Alors qu’il se débattait, une autre personne depuis la Jeep a ouvert le feu dans sa direction, sans le toucher lui ou Shawn Hegarty. Toutefois, le média rapporte que l’un des deux individus a ensuite repris l’arme dans la voiture et a tiré six fois sur l’Argentin. Plusieurs balles vont l’atteindre et mèneront à son décès à 6h45. 

“Plusieurs impacts” de balles ont été relevés sur place, a noté une source proche de l’enquête à l’AFP, indiquant que le sportif est mort sur place.

Trois personnes, dont un militant d’ultra-droite, recherchées

Selon les premiers éléments de l’enquête, deux hommes auraient tiré des coups de feu. Une troisième personne, une femme qui conduisait le véhicule, fait également partie des suspects. Ils sont tous trois toujours en fuite. 

Le tireur a été identifié et serait défavorablement connu des services de police, note BFMTV, confirmant une information du journal Le Point. Selon une source proche du dossier, l’un des individus recherchés serait Loik le Priol, militant d’ultra-droite.

Une enquête de flagrance pour assassinat a été ouverte et confiée à la brigade criminelle, a indiqué le parquet de Paris, sollicité par l’AFP.

À voir également sur Le HuffPost: Ce ramasseur de balles a failli être blessé par Kyrgios, il finit par récupérer sa raquette

Source Federico Martin Aramburu tué à Paris, ce que l'on sait sur son meurtre