• mar. Mai 24th, 2022

Covid: le croup favorisé par Omicron chez les bébés?

ByAfricasPort

Mar 21, 2022

CORONAVIRUS – Omicron poursuit sa route. Ce variant du Covid-19, devenu majoritaire depuis plusieurs mois dans le décompte des contaminations continue de se développer ce qui n’empêche pas le gouvernement de desserrer les mesures sanitaires. Si l’on sait qu’il se transmet particulièrement chez les enfants qui représentent la population la moins vaccinée, le variant pourrait aussi favoriser une nouvelle complication au nom singulier: le croup. 

C’est en effet ce que suggère une étude américaine publiée dans la revue Pediatrics le 8 mars dernier. “Il y avait une délimitation très claire entre le moment où Omicron est devenu le variant dominant et le moment où nous avons commencé à voir une augmentation du nombre de patients atteints de croup”, explique Ryan Brewster, médecin de Boston et premier auteur de l’étude. 

Le croup, c’est quoi ? 

Ciblant particulièrement les enfants en bas âge, le croup est une forme sérieuse de laryngite découlant d’une infection virale comme un rhume ou le Covid-19. Si ce énième risque infectieux est potentiellement dangereux, il n’y a cependant pas de quoi paniquer. 

Aussi appelé laryngo-trachéo-bronchite, le croup est une affection qui se déclare presque exclusivement chez les enfants âgés de 6 mois à 6 ans. On ne l’observe qu’exceptionnellement chez les adolescents et adultes. 

Son apparition se constate par un gonflement au niveau du larynx, ce qui conduit une respiration sifflante et une toux forte et stridente. Dans les cas les plus graves, l’inflammation conduit à des difficultés respiratoires et peut nécessiter une hospitalisation. Mais l’étude américaine citée précédemment a relevé seulement quatre enfants ayant contracté le croup ont nécessité des soins intensifs sur les deux dernières années; tous ont survécu. 

80% des cas déclarés durant la vague Omicron

Afin de découvrir le lien de corrélation entre Omicron et croup, les chercheurs ont analysé les prises en charge entre le 1er mars 2020 et le 15 janvier 2022 des enfants infectés par le Covid-19 et qui présentaient des symptômes du croup au sein de l’hôpital pédiatrique de Boston. L’étude recense ainsi 75 cas, dont la majorité sont des garçons de moins de deux ans. Au sein de cet échantillon, il a été observé que 80% des cas se sont déclarés pendant la vague Omicron

Pour comprendre l’impact du variant sur le croup, une hypothèse vient du fait qu’Omicron attaque en priorité les voies respiratoires supérieures. Or celles-ci sont davantage étroites chez les enfants que chez les adultes. Cela expliquerait donc pourquoi ce variant les touche plus. En effet les enfants étaient jusqu’ici plutôt épargnés par les autres variants du Covid-19, qui touchent les parties respiratoires basses.

Néanmoins, cette étude convient d’être mesurée et nécessite d’être vérifiée par d’autres. Elle ne représente en effet qu’un petit échantillon, dans une seule ville américaine. Comme l’expliquent les chercheurs, cela ”limite potentiellement sa généralisation”. 

A voir également au HuffPost: Variant Deltacron, mutations multiples… à partir de quand s’inquiéter?

Source Covid: le croup favorisé par Omicron chez les bébés?