• mar. Mai 24th, 2022

Climat: Interrogé sur l'”éco-anxiété”, Macron répond “éco-lucidité”

ByAfricasPort

Mar 19, 2022

POLITIQUE – Au lendemain d’une conférence de presse fleuve, Emmanuel Macron a assuré le service après-vente d’un programme aux allures de “mi-mandat” qui promet 15 milliards d’euros de baisses d’impôts et vise le “plein emploi” d’ici cinq ans.

En déplacement à Pau vendredi 18 mars, Emmanuel Macron a également répondu aux questions des lecteurs de Sud-Ouest ou de La République des Pyrénées. Une lycéenne l’a interpellé sur son bilan climatique. “Faire des tweets pour un appel à la mobilisation quand on a la responsabilité peut prêter à sourire, qu’avez-vous à nous dire alors que l’urgence climatique est là?”, a-t-elle demandé au président-candidat, au nom de “tous les jeunes en colère qui font la grève”.

“Merci d’avoir eu le courage de poser une question, on a tous été lycéenne ou lycéen et ce n’est pas facile de prendre la parole en public”, a d’abord salué le chef de l’État. Mais Emmanuel Macron ne prend pas en compte le terme éco-anxiété dans son logiciel: “L’anxiété ne permet pas d’avoir une vision utile. Je suis pour l’éco-lucidité”, a-t-il répondu car “l’anxiété vous abat, vous fait vous replier sur vous-même, elle vous rend apeuré”.

“La question c’est: comment on produit ensemble de l’efficacité?”, a-t-il poursuivi. “Je respecte la colère, je chéris l’indignation, j’ai me semble-t-il un devoir que ça ne se transforme pas en peur. On doit être des acteurs face à ces défis”, a-t-il encouragé.

“Une scène terrible” pour l’ancienne ministre Delphine Batho, également porte-parole du candidat EELV à la présidentielle, Yannick Jadot. “Sur un ton paternaliste face à une lycéenne, n’a compris ni ce qu’est l’éco-anxiété, ni la révolte légitime de la jeunesse”, écrit-elle sur Twitter.

En septembre 2021, une étude mondiale réalisée auprès de 10.000 jeunes de dix pays du Nord comme du Sud, révélait que 45% des 16-25 ans interrogés se disaient ”éco-anxieux” dans leur vie quotidienne. Selon ce sondage publié dans le journal scientifique The Lancet Planetary Health, 75% des jeunes interrogés, jugent le futur “effrayant” et pas moins de 56% jugent que “l’humanité est condamnée”.

Presque pas d’écologie lors de la présentation de son programme

Lors de sa conférence de presse pour présenter son programme, le président sortant n’a que très peu parlé d’écologie. Il a affirmé que son projet pour la biodiversité et les forêts serait détaillé plus tard. Son bilan est loin d’être satisfaisant en la matière pour les défenseurs du climat. Il a reculé sur l’interdiction du glyphosate et la convention climat n’a pas pu présenter toutes ses propositions au Parlement comme convenu.

Sur le nucléaire, après avoir fermé la centrale de Fessenheim, le chef de l’État a finalement dévoilé un plan sur plusieurs années pour relancer la filière et créer de nouveaux réacteurs.

À mettre à son crédit, le dispositif “Ma prime Rénov” qui a été renforcé après la crise du Covid-19 pour permettre aux Français de changer leur chaudière au gaz et au fioul ou les investissements sur l’hydrogène vert dans le cadre de “France 2030″.

Interrogé pendant trois heures et demie par des lecteurs de la presse régionale, le candidat a par ailleurs assuré que la nouvelle réforme des retraites – âge de départ à 65 ans, suppression de régimes spéciaux – sera “moins chamboule-tout” que celle de 2020.

“Le système universel, ça changeait trop les règles, c’était trop anxiogène”, a-t-il reconnu. La réforme des retraites en 2020 s’était heurtée à un tir de barrage des partenaires sociaux et déclenché un vaste mouvement de grèves, avant d’être enterrée au début de la pandémie de Covid-19.

À voir également sur Le HuffPost: Accusé de faire du pillage de programme, Macron candidat “s’en fiche royalement”

Source Climat: Interrogé sur l'"éco-anxiété", Macron répond "éco-lucidité"