• mar. Juil 5th, 2022
Top Tags

Alexeï Navalny ironise sur sa condamnation à une nouvelle peine

ByAfricasPort

Mar 22, 2022

RUSSIE – Sa nouvelle peine n’a pas entamé son sens de l’humour. Condamné ce mardi 22 mars pour “escroquerie” et “outrage à magistrat”, le principal opposant au Kremlin Alexeï Navalny écope de neuf ans de prison. 

Celui qui purge déjà depuis plus d’un an une peine de deux ans et demi pour fraude n’a pas manqué d’ironiser sur sa situation. Dans une série de tweets publiés après l’annonce du jugement qui se tenait dans un tribunal improvisé dans sa colonie pénitentiaire, il est revenu sur la longueur de sa peine. 

“9 ans de régime strict. Mon vol spatial prend un peu plus de temps que prévu. Le vaisseau est pris dans une boucle temporelle”, écrit le militant anti-corruption, comparant alors sa situation avec une scène tirée du film Interstellar de Christopher Nolan où les personnages de Matthew McConaughey et Anne Hathaway reviennent de la visite d’une planète où le temps s’écoule différemment.

“Il m’est venu à l’esprit que mon rôle dans cette saga est similaire à ce gars d’Interstellar. Si vous vous en souvenez, les personnages principaux entrent dans la station, après avoir décollé de la planète [Miller] où le temps s’écoule beaucoup plus vite. Et ils sont accueillis par un mec barbu en peignoir qui leur dit: ”Ça fait 23 ans, 4 mois et 8 jours que je vous attends”, rappelle Alexeï Navalny. 

Pour autant, le principal opposant au Kremlin ne se veut pas défaitiste avec cette comparaison cinématographique comme le prouve la suite de son thread: “J’ai immédiatement rejeté cette pensée. Premièrement, je n’ai ni barbe ni peignoir. Et deuxièmement, tout cela n’a aucun sens. Les chiffres n’ont pas d’importance. C’est juste un panneau au-dessus de ma couchette, c’est tout. Et ni moi ni mes camarades n’allons simplement ‘attendre’”, a-t-il ajouté. 

Dans la suite de ses tweets, il promet qu’il ne cessera sa lutte contre la corruption et “le régime trompeur et voleur de Poutine”. Il déclare que “lutter contre la censure et apporter la vérité au peuple russe est resté [sa] priorité. Le Kremlin écrase les médias, et en réponse nous en créons de nouveaux”.

Un t-shirt The Wire

Avant d’évoquer le film de Christopher Nolan sorti en 2014, Alexeï Navalny avait déjà cite une autre œuvre dans un précédent tweet, quelques minutes après l’annonce du jugement de son procès. 

Pour relativiser une fois de plus la durée de sa peine, il avait choisi de citer une phrase célèbre de la série américaine The Wire, “sa série favorite” selon les propres dires du militant russe.

“9 années. Eh bien, comme le disaient les personnages de ma série télévisée préférée The Wire: ‘Vous ne faites que deux jours. C’est le jour où tu entres et le jour où tu sors’”, s’est souvenu Navalny qui précise d’ailleurs qu’il avait un t-shirt avec ce slogan mais “les autorités carcérales l’ont confisqué, considérant l’imprimé extrémiste”, selon la suite de son tweet.

Produite entre 2002 et 2008, The Wire relate avec une minutie proche de l’étude sociologique le quotidien de Baltimore aux États-Unis avec comme toile de fond le trafic de drogue qui sévit dans la ville. Chaque saison propose ainsi le point de vue d’une “institution”: en saison 1, la police et ses affrontements avec les gangs de dealers, le port de la ville dans la saison 2, la classe politique pour la troisième saison, le système éducatif et les médias pour les saisons 4 et 5. 

Quant à Alexei Navalny, il devra effectuer sa nouvelle peine dans une colonie pénitentiaire à “régime sévère”, alors qu’il effectuait jusqu’alors sa détention dans le centre pénitencier de Pokrov, une colonie dite “générale”. 

À voir également sur Le HuffPost: Aux Oscars 2022, la guerre en Ukraine sera de tous les discours