A. Souaré : « le ministère des sports doit s’occuper de la politique sportive et les infrastructures » et non pas…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans nul doute peut-on se permettre d’affirmer que les relations entre la fédération guinéenne de football et le ministère des sports sont bancales présentement. Le désamour aurait commencé depuis la mise en place du Comité national de pilotage de la CAN 2025 en Guinée dont le président se nomme Gbantama Sow, actuel ministre guinéen en charge des sports.

Ce dimanche, Antonio Souaré, président de la fédération guinéenne de football a profité de sa rencontre avec quelques journalistes sportifs Guinéens dans son centre sportif et de loisirs de Yorokoguiya, situé dans la préfecture de Dubréka, pour rappeler de ce que doit être comme rôle principalement à jouer par le ministère des sports. Notamment : l’élaboration de la politique sportive et la construction des infrastructures sportives dans le pays en sa qualité du département technique de l’État dans ce domaine. Pour l’homme d’affaires, Antonio Souaré, le ministère dirigé par Gbantama devrait au même moment cesser d’être un ministère de football plutôt d’être celui des sports comme son nom l’indique pour dit-on justement et cohéremment remplir sa mission.

Antonio Souaré : « le ministère des sports doit s’occuper de la politique sportive et les infrastructures. Il ne doit pas être le ministère du Football. Au moment où les cadets partaient en Tanzanie, beaucoup ne croyaient pas à la performance de l’équipe. Mais quand elle s’est qualifiée en quart de finale, il y a eu la récupération (le ministre a rejoint l’équipe en Tanzanie, ndlr). Je vous dis en ma qualité du président de la Fédération Guinéenne de Football, je ne connais même pas le budget qui était alloué pour le Syli cadet. Par contre au Sénégal, la Fédération a demandé 7 milliards de francs CFA pour le frais des cadets en Tanzanie, l’État (Sénégalais, ndlr) a dit, nous vous donnons 8 milliards pour que l’équipe fasse un bon résultat pendant la compétition » a mentionné Antonio Souaré dans un ton ferme et dépourvu de toute joie lisible dans son visage.

Le président de la feguifoot a aussi dévoilé qu’il n’est nullement concerné par le comité de pilotage de la CAN 2025 en Guinée. Ce, même si son nom figure sur la liste du COCAN comme un des vice présidents. D’ailleurs Antonio Souaré dit avoir fait savoir à qui de droit qu’il en est pas concerné.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App