[Interview]Orpheline de père et mère : elle mène sa vie entre ciseaux et sifflet

  • 187
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Âgée de 19 ans, Fatoumata Sylla orpheline de père et mère, est arbitre élève de la ville de Boffa. Après avoir “échoué” dans sa carrière de joueuse dans les rangs de l’équipe féminine préfectorale de Boffa, Fatala FC en raison du manque de soutiens , il y’a quelques années, Fatoumata s’est reconvertie pour devenir arbitre. C’est une nouvelle aventure qu’elle a entamée en 2017. Depuis là, elle dit n’avoir pas encore officié une grande compétition ni en qualité de centrale moins encore assistante. En dépit de tout, elle garde espoir. À côté du sifflet, Fatoumata est couturière de profession aussi. Elle est déjà maîtresse et dispose personnellement deux machines à coudre chez elle qui l’aident, dit-elle à mener sa vie d’orpheline.

Dans une courte interview, Fatoumata Sylla s’est fait découvrir par notre reporter au stade Katamara de Boffa au cours du match d’ouverture du tournoi Alya Bondy Conté, auquel elle a officié en qualité de première assistante.

  • “À Boffa ici, il n’y a pas de soutenance…”

Africasport.info : bonsoir mademoiselle

Mademoiselle : Bonsoir monsieur le journaliste

Africasport.info : présentez-vous, svp !

Mademoiselle : je m’appelle Fatoumata Sylla, arbitre élève à Boffa.

Africasport.info : depuis quelle année vous êtes dans ce métier?

F.S : depuis 2017 j’ai commencé l’arbitrage.

Africasport.info : depuis là, avez-vous officié une grande compétition même communale ?

FS : non!!!

Africasport.info : pourquoi vous avez choisi ce métier?

FS : parce qu’avant, j’étais joueuse. Mais à Boffa ici, il n’y a pas de soutenance (donc elle a décidé d’abandonner la carrière de joueuse). Maintenant j’ai choisi l’arbitrage.

Africasport.info : à l’époque vous jouiez dans quel club à Boffa ?

FS : Fatala FC (l’équipe préfectorale féminine de Boffa ndlr)

Africasport.info : en choisissant ce métier est-ce que les parents ne s’étaient pas opposés à votre nouveau choix de devenir arbitre ?

FS : je n’ai pas de père ni mère (ils sont tous décédés. En répondant à cette question, Fatoumata avait son regard tourné vers le bas donnant l’impression de pleurer ndlr).

Africasport.info : avez-vous connu au moins vos parents ?

FS : oui !!!

Africasport.info : vous étudiez ? Vous avez quel âge?

FS : non!!! J’ai 19 ans et je suis couturière.

Africasport.info : est-ce que c’est facile de faire la couture et le sifflet à la fois ?

FS : oui!!! J’ai deux machines à l’heure là. Je suis déjà maîtresse.

Africasport.info : c’est quoi votre rêve?

FS : je suis mon destin, mais je veux devenir internationale dans le futur.

Africasport.info : merci et bon courage Fatoumata!!!

FS : je vous en prie !!!

Propos recueillis par Hamidou BANGOURA pour africasport.info


  • 187
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App