Football|CAN 2023 : “le dossier de la Guinée était quasi vide…” Domani Doré

  • 254
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les débats sportifs sont alimentés en Guinée dans ces jours-ci par le sujet de la CAN 2023 dont le pays était censé organiser. Mais tel ne sera pas le cas. La CAF a travers son vice président, Constant Omari a déclaré ceci sur rfi : “dans les archives, ce dossier n’existe pas. Il y a eu une attribution. Mais le dossier n’existe pas. Nous avons demandé au secrétariat de nous sortir le dossier de fond“. Cela alimente l’actualité et suscite des interrogations comme telles partout dans le pays : la CAN 2023 n’est donc pas retirée à la Guinée ? N’a-t-elle pas été attribuée à la Guinée? Que s’était-il passé en 2014 ? Ce sont là d’autant de questions que les Guinéens se posent. Et chacun en donne tout de même une réponse et sans qu’elle ne soit la bonne.

La rédaction d’africasport.info a fouillé dans les archives web pour renaître ce qui a été dit par certaines autorités qui appartenaient à la délégation guinéenne devant laquelle l’annonce de la CAN 2023 en Guinée a été faite par le comité exécutif de la CAF, à l’époque dirigé par Issa Hayatou (2014). C’est le cas de l’ancienne ministre des sports, Domani Doré, qui, a quelques mois de son départ du gouvernement local avait tiré sur le dossier de candidature de la Guinée, qui postulait pour décrocher une édition entre 2019 et 2021.

Lisez cette archive pour mieux savoir jusqu’où la CAN 2023 en Guinée ressemblerait à un tape-à-l’œil. C’est un article de 2014 publié chez FOOT224.

En 2014 [le dossier de la Guinée était quasi vide…]

Le 20 septembre 2014, la Guinée a obtenu l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 lors d’un congrès de la CAF à Addis-Abeba. Un an et demi après, Domani Doré, ministre des sports à l’époque, a fait des révélations pour le moins surprenantes sur cette attribution.

Des questions taraudaient déjà les esprits à l’époque de l’attribution de cette édition à la Guinée. Car, il n’était pas prévu de désigner le pays organisateur de la CAN 2023. Cependant, la Guinée qui avait postulé pour les éditions de 2019 et 2021, a raflé le bonus de la soirée à la surprise générale en se voyant octroyée la CAN 2023. Comment cela a-t-il pu arriver ? Un début de réponse avec l’ancienne ministre des sports.

Invité cette semaine par une ONG afin d’animer un débat sur la pratique du sport chez les femmes en Guinée, Domani Doré a soutenu mordicus que le dossier de la Guinée était quasi vide. Pour elle, c’est limite une erreur de la part de la CAF. « Nous avons obtenus l’organisation de la CAN 2023 mais je vous jure qu’en résumé, si les responsables de la CAF étaient de 1980, on n’aurait pas obtenu cette organisation parce que notre dossier était vide. Il était creux et n’était pas attractif. Le dossier guinéen ne reposait vraiment pas sur quelque chose d’attractif »a-t-elle rappelé.

Selon elle, c’est l’histoire du Hafia 77 qui a prévalu dans le choix de la CAF. Serait-ce un nouveau critère dont l’opinion n’avait pas connaissance ? « Mais ce qui a pesé dans la balance, c’est le fait que tous ceux qui étaient les représentants de ce bureau exécutif, se sont rappelé ce qu’était la Guinée à l’époque de Petit Sory. Ils se sont dits que la Guinée doit avoir sa chance de bénéficier d’une CAN et de partir sur de nouvelles bases infrastructurelles sur lesquelles on pouvait se reposer pour faire autre chose ».

À chacun de se situer !!!!

 

À LIRE AUSSI…


  • 254
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App