ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

CAN 2023 : un nouveau coup de chance que la CAF offrirait à la Guinée


Actuel président de la CAF (Ahmad Ahmad)

Les débats sont faits en Guinée, principalement à Conakry à chaque rencontre des fans du football sur l’éventuelle organisation de la coupe d’Afrique des nations dans le pays en 2023.

Des débats qu’ont lieux d’être faits puisque depuis l’octroi de cette organisation à la Guinée par la CAF, il y a bientôt quatre ans concrètement rien n’est encore œuvré sur le terrain qui peut rassurer l’effectivité du rendez-vous de la CAN de l’édition 2023 qui serait une première dans l’histoire de la Guinée.

Alors des informations révélées ce mercredi par nos confrères du site footafrique.com, annoncent un probable repoussement de programme de la CAN 2023 pour 2025. Ce qui a l’air d’un coup de chance offert encore par la CAF à la Guinée pour permettre au pays de mieux se préparer afin d’abriter sa première édition de CAN.

Ce changement pourrait intervenir lorsque le comité exécutif de la CAF retirerait l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun déjà qui fait l’objet d’autant de critiques négatives au sein de l’instance du football africain, suite au retard que le pays des lions indomptables accuserait dans les préparatifs.

Le comité exécutif de la confédération africaine de football (CAF) se penchera les 26 et 27 septembre prochain sur les conclusions de la dernière inspection de la commission d’enquête concernant l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun.

À la suite de cette réunion de fin septembre, la CAF décidera si elle maintiendra ou non, l’organisation de la plus prestigieuse des compétitions de l’Afrique dans le pays de Samuel Éto’o.

Au cas où, la CAF retirerait l’organisation de l’édition 2019 au Cameroun, un plan B serait en activité. Il prévoit l’octroi de la compétition aux candidats en vue : le Maroc, l’Egypte ou l’Afrique du Sud.

Toutefois, le Cameroun ne sera pas définitivement écarté, il pourra l’organiser en 2021, la Côte d’Ivoire en 2023 et la Guinée en 2025. Des membres du Comex semblent se pencher pour ce décalage estimant que le passage à 24 équipes au lieu de 16 sur quatre sites, au mois de juin au lieu de janvier, a forcément faussé les prévisions du Cameroun, indiquent nos confrères.

Hamidou Bangoura pour africasport.info
Tel : (+224) 628 959 404


Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App