Milo vs Wakriya : Guillaume Soumah “ce match est plus difficile que le précédant”

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Wakriya Athletic Club de Boké sera opposé au Milo Fc de Kankan aux demi-finales de la 59ème édition de la coupe nationale de Guinée, le mardi prochain au stade du 28 septembre. Avant cette rencontre, le WAC est en retraite de préparation à Boké, où l’entraineur Guillaume Soumah répondait nos question ce mardi soir au téléphone.   au cours  des échanges, Guillaume Soumah a estimé que le match contre Milo sera plus difficile que celui qu’ils ont  joué et gagné contre Hafia FC.

Prenez du plaisir à lire cet entretien

Africasport : bonsoir Guillaume Soumah.

Guillaume Soumah : bonsoir Monsieur le journaliste.

Africasport : Wakriya joue en demi-finale contre Milo FC de Kankan, ça veut dire que vous êtes déjà en finale ?

Guillaume Soumah : non ! Loin s’en faut. Wakriya se prépare comme d’habitude. Ce match est plus difficile que le précédant. Donc, nous devons nous préparer à tout prix. Milo, c’est vrai que cette équipe est descendue en L2 mais, elle a gardé ses joueurs cadres. Ils sont toujours là-bas pour jouer la coupe nationale et ils ont aussi un objectif. En championnat, ça n’a pas été rose, mais en coupe nationale, ils veulent aller loin. La preuve en est qu’ils sont venus jusqu’en demi-finale. Donc, on se prépare sérieusement pour affronter cette équipe.

Africasport : Pour avoir connu Milo FC cette année en championnat, est – ce que vous  avez une idée sur son effectif ? Quelles sont les qualités du Milo ?

Guillaume Soumah :  non ! Non ! Je ne peux pas vous le dire. Ce sont des trucs qui sont utilisés à l’interne du staff technique. Milo connaît les forces et les qualités de wakriya, donc ils travaillent en fonction de cela, Vice-versa. Mais dans tout ça, le mental prédomine.

Africasport : si vous vous qualifiez en finale par exemple contre le Horoya,  vous gagnez  ou pas, vous allez représenter la Guinée en coupe CAF, est-ce que vous disposez d’un groupe riche pour faire quelque chose en campagne africaine, si tel est le cas  ?

Guillaume Soumah : non ! Je suis en demi-finale. Pour le moment parlons de ça. On est pas encore arrivé en finale.

Africasport : nous faisons une supposition Coach.

Guillaume Soumah : d’accord. Mais quand je vais arriver en finale, on va en parler. Vous parlez de la représentativité, vous, vous pensez déjà que le Horoya est en finale.

Africasport : non ! Nous estimons que, quand vous jouez contre le Horoya en finale, vous gagnez ou perdez, vous allez tous deux jouer la campagne africaine puisque le Horoya est déjà admis en ligue des champions pour avoir fini à la première place du championnat.

Guillaume Soumah : non! Dans le football, il n’y a pas de peut-être. C’est le présent qui compte. Attendons de voir les demi-finales se passer.

Africasport : alors vous êtes à Boké avec l’équipe ?

Guillaume Soumah : Oui ! Je suis à Boké avec l’équipe. Le groupe est arrivé dimanche, on s’est reposé hier, les travaux ont commencé aujourd’hui.

Africasport : la retraite va durer combien de jours à Boké ?

Guillaume Soumah : bon! Comme on joue mardi prochain, peut être, on va quitter ici dimanche.

Africasport : pensez-vous que le stade de Boké est praticable ?

Guillaume Soumah : ce n’est pas parce qu’il est praticable, mais c’est un problème de temps. A Conakry, on n’a pas suffisamment de temps pour s’entraîner.

Africasport : en championnat, vous avez fini 3ème, en coupe nationale vous êtes en demi-finale, est-ce que l’objectif de la saison est atteint ?

Guillaume Soumah : oui ! En championnat, c’est atteint. L’objectif était de finir parmi les meilleurs du championnat et on a été troisième, derrière Horoya et Hafia.

Africasport : merci Coach !

Guillaume Soumah : merci aussi

Interview réalisée par Hamidou BANGOURA : (+224) 628 959 404


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App